Ma piscine naturelle (ou biologique)

0

Tandis que certains s’interrogent sur la possibilité de faire construire une piscine classique chez eux, d’autres préfèrent se tourner vers une solution plus écologique : la piscine naturelle. Découvrez donc tout ce que vous avez à savoir sur les piscines biologiques, du fonctionnement aux avantages et inconvénients.

Une piscine naturelle ou biologique, c’est quoi ?

Zone de baignade et zone de lagunage

Une piscine naturelle repose sur un principe de fonctionnement simple : imiter les bassins naturels que l’on retrouve de partout sur le territoire français et dans le monde. Or, si ces bassins peu pollués restent purs, c’est grâce à la faune et la flore environnante qui filtrent les impuretés. On appelle ce phénomène le lagunage.

Une piscine naturelle va chercher à recréer le fonctionnement d’un bassin sauvage. Elle se compose donc de 3 zones distinctes : la zone de baignade, la zone de lagunage ou d’épuration et la zone de régénération, souvent constituée d’une simple cascade pour aérer le bassin et oxygéner l’eau. La zone de lagunage est celle qui accueille les végétaux pour assainir l’eau du bassin de baignade.

La disposition des 3 zones est libre. Cependant, il est nécessaire d’adapter la taille des zones de lagunage à celle de la zone de baignade. En effet, une lagune trop petite entraînera un déséquilibre de l’écosystème du bassin, ce qui a pour conséquences sa dégradation. De plus, il est important de faire circuler l’eau entres les différentes zones, même si ces dernières sont séparées les unes des autres. Pour cela, le recours à une pompe de piscine est nécessaire.

L’eau va ainsi bien circuler selon un trajet défini à l’avance entre les différentes zones de la piscine naturelle. Au bon d’un certain temps, la circulation de l’eau se fera naturellement par gravité et vous n’aurez plus besoin d’utiliser de pompe. Pour une eau propre et transparente, l’eau doit circuler au moins deux fois par jour. Si cette dernière est d’ailleurs à température ambiante, vous avez la possibilité de réchauffer l’eau à l’aide de capteurs solaires.

Avantages et inconvénients de la piscine naturelle

Avec une piscine naturelle à votre domicile, les avantages sont nombreux. Vous bénéficiez en effet d’une eau pure sans traitement chimique qui respecte la nature et la peau des baigneurs. Le bassin se fond en plus parfaitement dans un jardin et n’est ni soumis à imposition ni à des règles spéciales de sécurité.

De plus, l’entretien d’une piscine biologique est simplifié et moins onéreux : il vous suffit de nettoyer les parois et le fond de la zone de baignade une fois par semaine à l’aide d’un robot pour piscine naturelle afin de retirer les algues qui ont pu s’y déposer. Durant l’hiver, pas besoin d’hivernage non plus, vous n’avez qu’à entretenir une fois par mois votre piscine. Un bassin naturel bien équilibré pourra alors accueillir tout un écosystème, comme des grenouilles et des libellules qi viendront manger les larves d’insectes.

Cependant, une piscine biologique possède tout de même certains inconvénients. Tout d’abord, le prix est beaucoup plus élevé qu’une piscine classique : comptez entre 20 000 et 35 000 euros pour une piscine naturelle, qui ne sera pas fonctionnelle dès le premier jour. Et oui, deuxième inconvénient, il faut attendre que l’écosystème soit installé pour pouvoir se baigner pour la première fois ! Enfin, tout le monde ne peut pas avoir de piscine naturelle, car cela demande beaucoup de place : pour une zone de baignade de 20m², il faut prévoir environ 100m² d’espace pour les travaux…

 

Dans tous les cas, la piscine naturelle ou biologique est une alternative douce et efficace aux piscines classiques, que l’on vous recommande.

Partager.

Laisser un commentaire

Copyright © 2015 BIO tout simplement. Tous droits réservés.